Résultats réparation

Traiter les patients qui ont subi une mauvaise greffe de cheveux

Extrêmement complexe, la greffe capillaire est un domaine qui exige une chirurgie des plus sophistiquées. Malheureusement, toutes les interventions ne sont pas effectuées en vertu des avancées actuelles de la technique et de la science, et ce, pour multiples raisons. Fort coûteuses et nécessitant beaucoup de travail, les greffes capillaires sont des opérations qui exigent un savoir considérable, une longue expérience et une prodigieuse dextérité. Le résultat d’une greffe capillaire ne concorde ainsi pas toujours avec les attentes des patients : des cicatrices visibles dans la zone de prélèvement ou la zone de greffe, une ligne capillaire artificielle, telles sont – pour n’en citer que deux – les conséquences auxquelles risque d'être confronté le patient.

Exemple de cas de réparation d'une patiente 

SHA-Lift, correction des cicatrices et FUE en 2 procédures

Exemple de cas de réparation par un patient de sexe masculin

    - 1ère FUE avec 4395 FU: extraction FU mal placée et dirigée + correction de cicatrice en technique de fermeture trichophytique
    - 2ème FUE avec 3100 FU: restauration de la zone de couronne + correction des cicatrices en FUE

    Pourquoi corriger une précédente greffe capillaire?

    Les raisons les plus fréquentes amenant les patients à souhaiter la correction d’une précédente greffe capillaire sont souvent l’aspect artificiel ou l’apparition marquée de cicatrices ; autres raisons possibles : une ligne capillaire trop haute ou trop basse, présentant une configuration esthétique et un emplacement qui ne font pas naturel un mauvais choix de l’angle d’émergence et de la disposition des greffons l’aspect des greffons transplantés, dont la disposition rappelle par exemple celle d'un pavé ou d'un échiquier, ou un tissu fortement cicatrisé, ou encore la ressemblance avec les soies d'une brosse à récurer.

    Résultats
    Dr. Feriduni
    "Une greffe capillaire correctrice a en général pour cause l’utilisation de méthodes et techniques anciennes, une consultation et un traitement incorrects ou inappropriés, ou encore l’incompétence à déterminer la configuration esthétique et harmonieuse des lignes capillaires et à trouver un aspect naturel."
    Choisir le bon chirurgien capillaire
    Un chirurgien capillaire doit disposer d'une foule de qualités et de compétences très diverses – par exemple, un soin extrême, l’expertise et les connaissances de toutes les techniques et méthodes de chirurgie capillaire, ainsi que des rudiments d’esthétique et d’harmonie. La correction ou la réparation d’une greffe capillaire manquée pose donc des exigences extrêmement pointues au médecin traitant. Il faut alors non seulement corriger les mauvais résultats et conséquences (par exemple, les cicatrices ou l'aspect peu naturel) d'une greffe précédente, mais aussi parvenir à un résultat optimal en matière de naturel. L’équipe entourant le médecin traitant est de même un facteur décisif, car les collaborateurs d’un chirurgien capillaire ne doivent pas seulement maîtriser parfaitement la technique et jouir d'une expérience étendue – l’équipe doit aussi travailler correctement et avec précision durant huit à dix heures d'affilée, durée moyenne d’une greffe capillaire. Une équipe chirurgicale exercée, qui fonctionne en parfaite entente et avec flexibilité, est un facteur de succès essentiel d'une greffe capillaire.

    Autre facteur déterminant : l’adhésion à des sociétés internationalement reconnues, comme l'IAHRS ; les membres de cette société sont tous des experts en matière de greffe capillaire correctrice. Ayant déjà réalisé dans sa clinique des centaines de greffes capillaires correctrices, docteur Feriduni dispose de l'expérience et du savoir nécessaires. Ce que confirme le fait que 20 % des greffes capillaires qu’il réalise concernent des patients ayant déjà subi une intervention
    Les possibilités de correction de la chirurgie capillaire reconstructrice
    La ligne capillaire encadre un visage ; façonner ce dernier de façon naturelle nécessite toute l’habileté d’un chirurgien plasticien confirmé. Une ligne capillaire manquant de naturel et inesthétique peut être considérablement améliorée par une FU de haute qualité. L’aspect général de la ligne capillaire est alors optimisé, la densité naturelle des cheveux, modelée, et la meilleure harmonie authentique possible, élaborée avec une minutie parfaite. Toutefois, les possibilités de corrections reconstructrices dépendent non seulement des capacités et du savoir du médecin intervenant, mais aussi des cheveux donneurs. Au nombre des méthodes de correction d’une ligne capillaire manquant de naturel figurent, notamment, le retrait complet des implants gênants, le retrait de certains implants non souhaités ou l’ajout d’unités folliculaires entre les mini-greffons. Une ligne capillaire trop basse présente un aspect artificiel et « gâche » inutilement des greffons ; on retire, de ce fait, les greffons situés sous la ligne capillaire originale – ce qui permet de configurer une ligne capillaire d’aspect naturel. Les greffons retirés peuvent être « recyclés », c’est-à-dire, réutilisés, en récupérant des UF, et en les utilisant à des fins de reconstruction. Le retrait complet des greffons peut se révéler nécessaire si les greffons présentent de graves cicatrices, ou si l'angle d'implantation - ou plus généralement la disposition - des greffons manque de naturel. S'il est parfois possible de dissimuler ou de corriger ces phénomènes, par l’ajout de quelques unités folliculaires, certains cas requièrent le retrait intégral des greffons. Greffons, dont la disposition et l'arrangement paraissent esthétiquement harmonieux, mais qui considérés globalement ont l'air trop factices et artificiels. On peut atténuer cet aspect en « champ de poireaux », en retirant quelques UF isolées dans la zone concernée, à l’aide de la FUE. Si les surfaces concernées par des greffons d’aspect factice sont étendues, et qu’il faut enlever plus que quelques cheveux, on peut procéder par le prélèvement traditionnel au trépan (punch).
    Corrections de greffes capillaires réalisées par la technique des bandelettes
    La technique des bandelettes a été développée en guise d’alternative à la greffe au trépan (punch), courante en son temps. Dans la technique des bandelettes (strip), on prélève une bandelette de peau sur le cuir chevelu, et on la transplante à une zone chauve de la tête. Une greffe de cheveux réalisée avec la technique des bandelettes peut avoir des conséquences défavorables, comme des lignes capillaires inesthétiques et artificielles, ainsi que des sens de croissance dénués de naturel, les cheveux poussant rarement dans le sens souhaité. Au fil du temps - si pas déjà tout de suite, du fait d’une ligne capillaire artificielle - la technique des bandelettes confère au patient un aspect étrange : on observe effectivement dans la région de la bandelette un fort contraste entre les cheveux tombant avec l’âge et la bandelette de cheveux greffée – la calvitie commence à apparaître derrière la bandelette greffée, et paraît très artificielle. Les corrections sur des patients ayant bénéficié d’une intervention selon la technique des bandelettes sont difficiles à réaliser et nécessitent en règle générale d’associer différentes possibilités de correction pour obtenir un résultat esthétique satisfaisant : prélèvement d’une bandelette (FUT), prélèvement et transplantation de groupes de racines capillaires isolés (FUE) et diverses techniques à bandelettes, voire dans certains cas la réduction du cuir chevelu : Les cicatrices inesthétiques peuvent souvent être résorbées à l’aide d’une correction cicatricielle, éventuellement associée à une greffe capillaire microchirurgicale.

    Pour obtenir une ligne capillaire naturelle, la bandelette est partiellement découpée. On peut lui prélever des follicules, réutilisables en d’autres endroits. Si la ligne capillaire paraît trop artificielle, son aspect sévère et factice peut être adouci à l’aide d’une FUE, et retrouver ainsi davantage de naturel. Les zones chauves du cuir chevelu peuvent être éliminées pour créer un aspect esthétique. Autre option en faveur d’un aspect plus naturel et plus harmonieux : une modification de la bandelette transplantée dans un cadre précis. Si des cheveux donneurs sont disponibles en quantité suffisante, ligne et densité capillaires peuvent être modifiées avec succès à l’aide d’une simple FUT.

    Réparation d'une ancienne greffe de cheveux?

    Contactez nous pour plus d'informations 
    +32 11 299 790 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.