Tricopigmentation (TCP):
traitement non chirurgical
contre perte de cheveux

Y. Feriduni, l'expert dans tricopigmentation

  

La tricopigmentation est un traitement non chirurgical, consistant à injecter des micropigments dans le cuir chevelu, la tricopigmentation est notamment indiquée pour remplir des zones dégarnies, uniformiser ou densifier par effet optique des cheveux fins et, ou clairsemés, voire camoufler une perte de cheveux ou des cicatrices du cuir chevelu. Une TCP reproduit l’extrémité du follicule pileux, ou bulbe pileux, par illusion optique. Réversible, c’est-à-dire, non permanente, la tricopigmentation est très bien tolérée par les sujets allergiques, tout en étant biocompatible, du fait de la composition des pigments mis en œuvre.

Avant TCP

Après une séance de TCP

Alliant l’utilisation d’une couleur cendrée, mate, naturelle, la technique spéciale des petits points, soit la pigmentation à base de micropoints, garantit une reproduction quasi parfaite des cheveux naturels, pour un effet des plus réalistes. Dans l’ensemble, la tenue, soit la longévité d’une TCP, est fonction de la zone du cuir chevelu à traiter, de l’âge, du type de peau, du teint comme du système immunitaire du patient, mais aussi de facteurs extérieurs (exposition au soleil). Pour un résultat naturel, optimal, à noter le rôle clé joué par le tracé de la ligne capillaire, l’homogénéité du traitement et l’interaction avec les cheveux existants. En principe, une TCP se déroule en trois séances : la première et la seconde, planifiées sur deux jours consécutifs, la troisième entre 20 et 30 jours après la seconde séance. Une tricopigmentation dure normalement entre 2 et 4 heures, environ, voire plus, en cas de restructuration complète du cuir chevelu.

Indications et finalités d’une tricopigmentation

1. Effet densité
Même dans le cas de cheveux plus longs, une TCP permet d’obtenir au final un bon effet optique de densité capillaire, doublé d’une bonne couvrance. Cette densification capillaire optique, encore appelée effet de remplissage ou de volume, camoufle les interstices capillaires et le cuir chevelu qui transparaissent sous des cheveux fins ou dégarnis. Une TCP représente une bonne alternative aux fibres capillaires, naturelles ou synthétiques.

2. Effet rasé
Une TCP permet de reproduire l’aspect d’un crâne rasé de près. Pour les patients inaptes à subir une greffe capillaire, du fait notamment d’un déséquilibre entre cheveux donneurs et receveurs, ou d’une Alopecia universalis, mais aussi pour ceux qui recherchent un traitement plus économique que la greffe capillaire, la TCP est une solution idéale. L’effet rasé permet de restructurer complètement le cuir chevelu, d’améliorer la densité capillaire ou encore de reconstruire certaines parties, dont notamment la ligne capillaire. À noter que cette option convient aussi bien aux cheveux mi-longs qu’aux cheveux rasés.

3. Camouflage de cicatrices
Une TCP peut aider à masquer des cicatrices FUE ou FUT postopératoires comme des cicatrices posttraumatiques.

4. Alternative treatment for women
Some women are not qualified for a hair transplantation because of balance issues with the donor/recipient area. Some have alopecia universalis and others simply seek for a cheaper solution. Tricopigmentation can offer an alternative solution for a better hair density.

Qualité du résultat?

Facteurs clés pour un résultat naturel de qualité :

  • Un dispositif permettant de régler individuellement : pression, vitesse et fréquence de l’aiguille
  • Des aiguilles de pointe sophistiquées, adaptables individuellement et de diamètres différents
  • Composition et couleur des pigments mis en œuvre
  • Technique, qualification, expertise du praticien
  • Condition du cuir chevelu du patient (en particulier du tissu cicatriciel)

Tenue d’une tricopigmentation

Contrairement aux pigments utilisés pour les pigmentations permanentes (micropigmentations du cuir chevelu), les pigments mis en œuvre pour la TCP ont été spécifiquement élaborés pour pouvoir se résorber progressivement et être aisément assimilés par le corps, au fil du temps. L’amorçage de ce processus est lié directement à la composition des pigments, dont la petite taille des particules permet à ces derniers de se décomposer plus rapidement, pour être ensuite éliminés par le système immunitaire.

Habituellement, les pigments s’estompent graduellement entre 6 et 18 mois après traitement, même si cette dépigmentation ne s’opère pas nécessairement de manière uniforme et totale. En fonction du type de peau, du teint, de l’aspect recherché ou de l’intensité de l’exposition du patient au soleil, il se peut qu’un autre traitement soit nécessaire au bout d’une douzaine de mois. Les pigments peuvent encore rester visibles, plus ou moins nuancés, sur le cuir chevelu, entre 2 et 3 ans, tout en subsistant vraisemblablement plus longtemps dans l’épiderme.

Complémentarité de la tricopigmentation et de la greffe capillaire

Dans le cas où un patient ne disposerait pas de cheveux donneurs en quantité suffisante, une tricopigmentation permet le cas échéant de parachever la reconstitution de la chevelure de différentes manières : en renforçant globalement la densité capillaire après une greffe de cheveux (effet densité), en remplissant les interstices après une restructuration de ligne capillaire, et en réduisant la visibilité des points blancs laissés par le prélèvement des FUE suite à plusieurs séances FUE.

Différences entre une TCP et une micropigmentation du cuir chevelu

Version temporaire, c’est-à-dire, limitée dans le temps, de la micropigmentation, la tricopigmentation exploite, certes, la même technique, mais utilise des pigments différents, pour une durée de vie plus courte. En d’autres termes, tenant moins longtemps, elle nécessite d’être entretenue et rafraîchie tous les ans.

Les patients cherchant à résoudre un problème de chute de cheveux privilégient généralement la solution temporaire d’une TCP à une solution permanente. Les pigments s’estompant progressivement au bout de 6 à 18 mois env., la dépigmentation ou le blanchissement éventuel des cheveux passent quasi inaperçus. Une micropigmentation du cuir chevelu peut provoquer l’effet inverse : si les pigments du cuir chevelu restent foncés, alors que les cheveux du patient blanchissent, le contraste risque d’être surprenant, ce qui n'a pas l'air naturel.

Tricopigmentation, la solution pour vous?

Contactez nous pour plus d'informations 
+32 11 299 790 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.