FAQ

Frequently Asked Questions

La greffe capillaire est-elle douloureuse ? 
Étant généralement réalisée sous anesthésie locale, la greffe capillaire est indolore. En outre, on vous fournit après le traitement un set qui contient tout ce dont vous avez besoin pour bénéficier du meilleur suivi possible. Vous n’avez vraiment aucun souci à vous faire, d’autant plus, qu’à la clinique capillaire du Dr Feriduni, vous êtes entre les meilleures mains, et ce, au sens propre du terme !
Mais continuez donc à lire pour en savoir davantage sur la greffe capillaire...

Comment « fonctionne » une greffe capillaire ?
La FUE est sans nul doute la méthode de reconstruction capillaire la plus efficace. Les cheveux sont prélevés dans la zone donneuse (régions pariétale et occipitale) à l’aide d’une minuscule aiguille creuse qui extrait tout le follicule pileux. Puis le Dr Feriduni pratique de très fines incisions, techniquement ultrasophistiquées, à l’aide de lames chirurgicales, spéciales, qui sont ajustées et adaptées, individuellement, à chaque patient ou patiente, tout en veillant méticuleusement au naturel de la reconstruction de la ligne capillaire. Ce qui définit une ligne capillaire naturelle ? La bonne orientation des cheveux (sens de croissance, épis, etc.), la densité, l’harmonie de la transition entre visage et chevelure, et une répartition esthétique des cheveux. Ensuite, les cheveux sont implantés dans la zone à traiter.
En principe, une FUE s’effectue en 3 étapes : extraction, incisions, implantation. Le matin de l’intervention, vous arrivez chez nous, après avoir petit-déjeuné légèrement, et ne quitterez la clinique qu’en fin d’après-midi. La durée d’un traitement dépend du nombre d’unités folliculaires (UF) à greffer, souhaitées ou nécessaires. Si vous le désirez ou si cela permet de vous rassurer, sachez d’entrée que vous pourrez toujours passer nous voir pour les soins/traitements de suivi, le lendemain ou les jours suivants.

Pourquoi une greffe capillaire en Belgique ?
Secondé par une équipe ultraqualifiée, le Dr Feriduni effectue quotidiennement des FUE et même des FUT, dans certains cas. Son expertise éprouvée permet de traiter des zones chauves ou clairsemées, et de reconstruire une ligne capillaire parfaitement naturelle. La quantité des greffons transplantés est fonction, certes, de la zone à traiter, mais aussi et surtout de la gestion sans risque et circonspecte des cheveux donneurs (safe donor management). Un traitement PRP (Platelet Rich Plasma ou plasma riche en plaquettes) constitue parfois une option pertinente en amont de la greffe, voire plusieurs mois plus tard.
Le Dr Feriduni donne son avis d’expert au cours de la consultation personnelle. Font également partie des traitements proposés les corrections de cicatrices comme celles d’anciennes greffes capillaires, réalisées dans d’autres cliniques et s’étant soldées d’un échec. Il est capital, pour le Dr Feriduni, d’informer et de fournir à ses patients ou à ses patientes des informations parfaitement fondées, claires et transparentes : avant d’opter ou non pour une greffe capillaire, il faut impérativement qu’ils ou qu’elles aient collecté en amont un maximum de renseignements, pour être à même de se décider en connaissance de cause. Cela fait maintenant plus de 20 ans déjà que le Dr Feriduni pratique également l’abaissement de la ligne capillaire (Surgical Hairline Advancement/SHA-lift) comme les greffes de cils, de sourcils ou de barbe.
Votre confort et votre vie privée sont notre priorité absolue. Cela commence dès votre arrivée : nous vous aiderons volontiers à trouver un service de taxi pour vous rendre à la clinique et pour en revenir. Toujours à votre entière disposition, notre équipe se fera un réel plaisir de vous accueillir. À la fois pionnier et précurseur en matière de greffes capillaires depuis plus de 20 ans, le Dr Feriduni accorde systématiquement la priorité absolue à ses patients ou à ses patientes, restant sans discontinuer à l’écoute de leurs besoins, de leurs désirs ou de leurs préoccupations.
N’hésitez pas à nous appeler et à prendre rendez-vous ! Pour ce faire, commencez par remplir le formulaire en ligne pour recevoir un plan de traitement et le devis correspondant. Nous serons alors heureux de vous fixer un rendez-vous en vue d’une consultation personnelle, directement à la clinique ou via Zoom. 

De combien de traitements vais-je avoir besoin ? 
En fonction du stade de votre perte de cheveux, de votre âge et de la qualité de la zone donneuse, le Dr Feriduni est en mesure d’évaluer très précisément le nombre de traitements dont vous aurez besoin. Certains patients ou certaines patientes ne nécessiteront qu’un seul traitement, l’éventuelle poursuite de leur perte de cheveux pouvant être ensuite stabilisée par une thérapie médicale. Pour d’autres, chez qui toute thérapie médicale est définitivement exclue, il faudra inévitablement envisager un second traitement dans une autre zone. Les cheveux greffés ne tombent pas, ils restent. En revanche, une ligne capillaire qui n’a pas encore été traitée continuera, elle, à reculer avec le temps. Il arrive aussi que la densité des cheveux diminue, ce qui pourra être optimisé lors d’un traitement ultérieur. Chaque patient ou chaque patiente étant unique, le Dr Feriduni effectue toujours des examens spéciaux, individuels, à l’occasion d’une consultation personnelle dans notre clinique. Notre vingtaine d’années d’expertise professionnelle, étayée par la fiabilité de notre équipe de spécialistes ultrachevronnés, nous permet de réaliser de grandes séances FUE en une seule journée, avec 4 500 UF max. par intervention. Voilà une performance notoire quand on cible, comme nous, une reconstruction à la fois esthétique et naturelle !

Et la durée de la période de récupération ?
Comme il est fortement recommandé de dormir la tête relevée durant les premiers jours qui suivent un traitement, certains patients ou patientes se plaignent de dormir moins bien et d’être, de ce fait, légèrement fatigués. Mais cette situation évolue rapidement, en s’améliorant de jour en jour. Il arrive également que certains traitements s’accompagnent d’œdèmes. Le cas échéant, nous vous fournirons les médicaments appropriés. Le suivi médical postopératoire tenant une place fondamentale, nous veillons à vous procurer tout ce dont vous avez besoin pour votre confort et votre bien-être, en vue de vous garantir le meilleur processus de guérison possible.
Dans la majorité des cas, comptez une dizaine de jours pour que personne ne puisse plus remarquer que vous avez subi une FUE. Lors d’une FUT, vous devrez vous faire enlever les agrafes au bout de 14 jours. Selon leur type et leur intensité, les activités physiques sont interdites pendant au moins 1 à 2 semaines. Le plus important étant de ne pas se cogner la tête au début, il est fortement déconseillé de reprendre le sport trop tôt. Et au bout d’un an, environ, vous aurez enfin atteint votre objectif, avec un résultat idéal et définitif.

La greffe capillaire est-elle permanente ?
Les cheveux transplantés suivent le cycle de croissance complet. Autrement dit, leur nouvelle vie est identique à celle de nouveaux cheveux, et, normalement, ils ne tombent pas. Une greffe capillaire réalisée par un professionnel est, de ce fait, permanente.
Mais continuez donc à lire pour en savoir davantage sur le cycle de croissance des cheveux...

Le Dr Feriduni met tout en œuvre pour obtenir des résultats naturels. Il tient notamment compte de l’éventualité d’une nouvelle perte de cheveux, gardant toujours cet élément à l’esprit, afin d’obtenir le meilleur résultat pour chacun ou chacune de ses patients et patientes.
Mais continuez donc à lire pour en savoir davantage sur le Dr Feriduni...

Pendant combien de temps va-t-on voir que j’ai subi une greffe capillaire ?
Si vous optez pour une greffe capillaire, sachez que vous devrez éviter toutes obligations sociales ou professionnelles, la première dizaine, voire quinzaine de jours qui suivront votre traitement. Dans la majorité des cas, un traitement FUE n’est plus visible, 10 jours après l’intervention. Un traitement FUT demande en revanche que l’on retire les agrafes, le 14e jours, environ, après l’intervention. Ensuite, on ne verra quasi plus que vous venez de subir une greffe capillaire. Par contre, vous risquez de conserver quelque temps encore (quelques semaines, voire quelques mois) des rougeurs sur le cuir chevelu, après le traitement, surtout si vous avez un cuir chevelu sensible.

Quand pourrai-je reprendre mon travail, après une greffe capillaire ?
En principe, vous pouvez reprendre immédiatement votre travail après un traitement. Mais du fait qu’un traitement risque de s’accompagner d’œdèmes (tuméfactions ou enflures localisées sur le visage), nous vous recommandons d’observer au moins une semaine d’inactivité, soit une phase de repos, pour le cas où vous opteriez pour un traitement FUE. Pour un traitement FUT, nous vous préconisons une période de non-activité d’environ 2 semaines, après l’intervention, à cause des agrafes.

Puis-je conduire immédiatement après le traitement ?
En raison du sédatif que nous vous aurons administré, nous vous recommandons de ne pas conduire vous-même, après votre traitement. Le mieux serait de vous faire accompagner et de laisser le soin à la personne qui vous accompagne de conduire. Les patients, logeant dans notre maison d’hôtes ou hébergés à l’hôtel, seront raccompagnés en taxi. Le lendemain de votre traitement, vous pourrez recommencer à conduire vous-même.

Quand vais-je pouvoir me doucher, après le traitement ?
Se doucher ne pose aucun problème, nous vous recommandons de prendre une douche le lendemain de votre traitement. Ce faisant, veillez bien à régler la pression de l’eau ou du jet au minimum, à ce que la température de l’eau ne soit pas trop élevée, et à ne pas rester trop longtemps sous la douche.

Doit-on retirer les agrafes et les fils après une FUT ?
Les agrafes doivent être retirées à 14 jours après le traitemen FUT. En générale, il n’est pas nécessaire de retirer les fils, les fils ayant permis de suturer la plaie se résorbant d’eux-mêmes pour être entièrement dégradés par l’organisme.

Mon visage présentant des œdèmes importants (tuméfactions ou enflures), dois-je m’inquiéter ?
Induites par l’anesthésie locale et les liquides injectés dans le cuir chevelu, pendant le traitement, des enflures vont inévitablement apparaitre au niveau du front. Cette réaction est tout à fait normale, et les œdèmes ne tarderont pas à se résorber d’eux-mêmes, au bout de quelques jours. Au pire des cas, ces œdèmes apparaitront sur le visage, entre le 2e et le 4e jour, après l’intervention. Si les enflures venaient à gagner la zone des yeux, il se peut que la qualité de votre champ de vision et votre vue en soit alors sérieusement réduite. Toutefois, ces œdèmes s’atténueront et se résorberont progressivement, tout seuls. Enflures ou œdèmes sont constitués de liquides qui s’accumulent dans les tissus ; ces liquides sont éliminés peu à peu de l’organisme par les ganglions lymphatiques.
Voici quelques conseils pour prévenir ou réduire la formation de pareils œdèmes :
Essayez de tenir la tête bien droite et évitez de vous pencher en avant.
Refroidir régulièrement à l’aide de compresses de gel rafraîchissant réduit les enflures apparaissant après une intervention. Veuillez ne rafraîchir que la zone du front et des yeux, jamais celle de la greffe ! Remettez vos compresses de gel rafraîchissant après usage au réfrigérateur, mais pas au congélateur.
Buvez beaucoup d’eau.

J’ai comme une sensation de piqûre et de brulure, à l’arrière du cuir chevelu. Est-ce que je souffre d’hyperesthésie ?
Effectivement, vous souffrez d’hyperesthésie. L’hyperesthésie du cuir chevelu est un effet secondaire relativement courant, causé par le prélèvement des unités folliculaires, qui se traduit notamment par une extrême sensibilité du cuir chevelu, des irritations du tissu nerveux ou encore par une hypersensibilité aux contacts. La prise de diclofénac 100 mg (antiinflammatoire et antidouleur) devrait permettre de soulager cette sensation désagréable déjà au bout de 2 à 3 jours.

Quand pourrai-je reprendre le sport ?
Après un traitement FUE, nous conseillons d’attendre 2 semaines avant de recommencer à pratiquer du sport. Si vous envisagez de pratiquer du sport de manière intensive ou que vous vous adonniez à des sports de contact, comme le football, les sports de combat, etc., nous conseillons de patienter au moins 4 semaines, après votre traitement, avant de reprendre vos entraînements. Veuillez également éviter de vous cogner la tête, durant les 4 semaines qui suivront votre traitement.
  • Après 1 semaine : Entraînement cardiovasculaire : jogging, marche, natation (eau salée). Ces activités pourront être reprises à 30% de votre effort/intensité habituel jusqu'à 14 jours.
    Les activités sexuelles sont autorisées.
    Le port d'une casquette de baseball.

  • Après 2 semaines : Baignade (eau chlorée)
    Utilisation d'un bonnet en laine
  • Après 4 semaines : L'haltérophilie lourde, les sports d'équipe tels que le football, le basket-ball sont autorisés, mais évitez les coups durs à la tête jusqu'à 3 mois après l'opération.
    Le port du casque (moteur) est à nouveau autorisé sans aucune restriction.

  • Après 12 semaines : Sports de contact (boxe, kickboxing, MMA,..) 


Quand pourrai-je de nouveau aller au sauna, au hammam ou reprendre mes séances de bain turc ?
Nous préconisons de ne pas aller ni au sauna ni dans un hammam ou dans un bain turc, au moins durant les 4 semaines consécutives à un traitement. Les températures et l’humidité élevées que l’on y rencontre ne favorisent pas la guérison et devraient être évitées.

Quand pourrai-je réappliquer Rogaine® (Regaine®) ?
Il est capital d’arrêter complètement Rogaine® (Regaine®) dès le jour du traitement, et ce, pendant les 2 semaines qui suivront votre intervention.

Quand pourrai-je réutiliser des produits à base de fibres de cheveux, des épaississeurs capillaires, les fameuses fibres capillaires ou « Hair Fibres » ?
Vous pouvez recommencer à utiliser ces produits, 2 semaines après le traitement, à condition de ne plus avoir aucune croute d’escarres. Si tel n’était pas le cas, il serait vivement recommandé d’attendre 3 semaines après le traitement, avant de réutiliser ces fibres capillaires.

Quels sont mes risques de hair loss postopératoire ?
Le phénomène du hair shock loss postopératoire (perte de cheveux réactionnelle) est un effet secondaire désagréable d’une greffe capillaire, qui peut frapper les zones avoisinantes de la zone receveuse, mais aussi la zone donneuse. Dans tous les cas de figure, il s’agit là presque toujours d’un phénomène temporaire, se traduisant par la chute des cheveux naturels, soit des cheveux existants et nouvellement implantés , suite à un traumatisme induit par le traitement, un choc du cuir chevelu. Généralement, cette chute de cheveux supplémentaire n’est que passagère. Le shock loss intervient sur des cheveux naturels, lorsque ces derniers sont affaiblis et de ce fait incapables de réagir au traumatisme chirurgical dont ils ont fait l’objet, et de le surmonter. Dans la majorité des cas, ces cheveux « choqués » repoussent au bout de 3 à 4 mois, après une période de repos. Le shock loss peut apparaître dans les zones donneuse et receveuse, mais aussi aux alentours de la zone receveuse, et se déclencher plusieurs semaines, voire plusieurs mois, après la greffe capillaire. Il est évident qu’un shock loss postopératoire puisse également frapper les femmes. Les femmes et les hommes, ayant subi une greffe capillaire, encourent le même risque de shock loss. Sauf que chez les femmes, il semblerait que les cheveux repoussent toujours, les hommes perdant plutôt leurs cheveux progressivement avec des cheveux en phase de nette miniaturisation. Si vous veniez à souffrir d’un shock loss postopératoire, nous vous recommandons d’appliquer une mousse spéciale : Rogaine®-Schaum (Regaine®-Schaum), qui stimule la croissance des cheveux. Entretemps, vous pourriez envisager d’utiliser des fibres capillaires, en vue de masquer la perte de cheveux.

Comment me servir de mon set postopératoire ?
Le shampoing mousse postopératoire : veuillez utiliser le shampoing dès le 2e jour postopératoire ; appliquez-le ensuite tous les deux jours, jusqu’au 14e jour après le traitement, en l’étalant prudemment, par petites touches délicates sur le cuir chevelu. Le soin capillaire sous forme de spray : utilisez ce soin dès le lendemain du traitement, et appliquez-le au moins trois fois par jour, et ce, jusqu’au le spray est fini. Le sérum postopératoire : veuillez appliquer le sérum après le shampoing sur toute la zone receveuse, du 5e jour au 14e jours après le traitement. Il est capital de n’appliquer qu’une couche très fine de sérum sur la zone receveuse, et de répéter l’opération une fois par jour, en l’étalant prudemment par petites touches délicates. L’huile postopératoire : appliquez l’huile, du 5e au 14e jour suivant le traitement, une fois par jour, sur la zone donneuse, en l’étalant prudemment par petites touches délicates.
>> Téléchargez l'aperçu complet ici <<

J’ai conservé du sérum sur le cuir chevelu après avoir lavé les cheveux ; ces résidus risquent-ils d’abimer les cheveux greffés ?
Il est très important de n’appliquer qu’une couche extrêmement fine, soit un film de sérum, sur la zone receveuse. À partir du 10e jour après l’intervention, vous allez pouvoir frotter le cuir chevelu pendant le shampoing. Ce sera alors plus facile pour vous d’éliminer tout le sérum. Mais pour le cas où il resterait néanmoins quelques résidus de sérum, ne vous inquiétez pas, cela n’endommagera pas les greffons.

Les fines croutes d’escarres vont-elles tomber toutes seules ?
Nous vous recommandons d’éliminer avec précaution ces croutes, dès le 10e jour suivant le traitement, lors d’un shampoing. Peut-être n’y arriverez-vous pas d’un coup, au premier shampoing, mais vous devez essayer d’avoir tout éliminer, au 10e jour. Il se peut qu’avec ces croutes, vous perdiez aussi quelques cheveux greffés. Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal et inévitable. Le cas échéant, les bulbes des cheveux transplantés commencent à générer de nouveaux cheveux qui vont commencer à pousser, entre 3 et 4 mois après le traitement. S’il vous reste encore des croutes, 14 jours après le traitement, nous vous recommandons d’étaler une lotion hydratante sur le cuir chevelu, de recouvrir cette partie d’un morceau de film étirable et de laisser le tout reposer, entre 30 et 45 minutes. Puis rincez bien votre cuir chevelu, tout en en frottant légèrement les croutes. Vous pourrez ensuite compléter ce rinçage par un shampoing, au cours duquel vous refrotterez le cuir chevelu pour détacher les dernières croutes résiduelles. Aidez-vous, le cas échéant, d’un peigne fin !

Avec les croutes, j’ai également quelques cheveux greffés qui sont tombés. Ces derniers sont-ils définitivement perdus ?
Non, ces greffons ne sont pas irrémédiablement perdus, les bulbes des cheveux transplantés sont « ancrés » dans la peau et ont déjà commencé à produire de nouveaux cheveux. Ces nouveaux cheveux apparaitront au bout de quelques mois, entre 3 et 4 mois après le traitement. Au début, ils seront encore assez clairsemés et très fins, mais au bout de quelques mois, ils s’épaissiront et se renforceront.

Le cuir chevelu de la zone receveuse est craquelé, voire crevassé, dois-je m’inquiéter ?
Lorsque le cuir chevelu devient très sec ou se déshydrate, après le traitement, il arrive que des crevasses ou des fissures se forment dans la zone receveuse. Ce phénomène apparait, lorsque le cuir chevelu se normalise, en se couvrant alors de fissures ou de craquelures. Il n'est pas nécessaire de s'inquiéter car ce phénomène fait part du processus de rétablissement. It is almost comparable to the cracks in the desert (see pictures below). You could use a moisturizing body lotion to hydrate the scalp (for example The Postoperative Serum from Dr. Feriduni Hair Clinic or a regular Nivea lotion).

&quot;cracked lines&quot;

J’ai des boutons sur mon cuir chevelu. Dois-je entreprendre quelque-chose ?
Si vous décelez quelques boutons sur votre cuir chevelu, il ne vous est pas nécessaire d’intervenir. En revanche, si ces boutons devaient se multiplier et devenir douloureux, vous pourrez appliquer une compresse chaude et laisser agir quelques instants. Ensuite vous essayerez de les presser à l’aide de deux mouchoirs en papier. Mais attention, ne pressez jamais vos boutons directement avec les doigts, vous risqueriez, le cas échéant, de provoquer une infection.

Mon traitement remonte maintenant à 3 mois ; à quoi dois-je m’attendre ?
Cette phase après le traitement est souvent difficile pour les patients, du fait qu’il ne se produit pas grand-chose et qu’ils sont astreints à prendre leur mal en patience ! Comme (dans la majorité des cas) la croissance des cheveux ne se voit pas et que la situation capillaire semble parfois plus grave qu’avant le traitement, les patients sont souvent inquiets, ruminent des pensées négatives et se font du soucis. Exceptionnellement, soit lors des croissances dites « fast grower », il arrive que les cheveux greffés ne tombent pas et continuent à pousser tout simplement. Mais ces cas sont fort rares.

Mon traitement remonte maintenant à 6 mois ; à quoi dois-je m’attendre ?
Au bout de 6 mois environ, la croissance des nouveaux cheveux commence à se voir. La plupart du temps, les nouveaux cheveux qui poussent alors sont encore assez clairsemés et fins, mais au fil des mois qui suivent, ils s’épaississent et se renforcent toujours davantage.

Mon traitement remonte maintenant à 9 mois ; à quoi dois-je m’attendre ?
9 mois après le traitement, la croissance devrait être visible, même s’il est courant de ne pas encore avoir atteint la densité capillaire maximale, à ce moment-là. La densité capillaire va encore évoluer dans les mois qui suivent.

À partir de quand, après le traitement, le résultat final est-il nettement visible ?
Dans la majorité des cas, le résultat final est visible, entre 12 et 18 mois après le traitement. En cas de croissances dites « fast grower », entre 10 et 12 mois, mais c’est rare. Il vous faudra généralement patienter entre 12 et 18 mois, pour pouvoir vraiment voir le résultat final !
Contactez nous pour plus d'informations 
+32 11 299 790 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.