Alopécie aréata

Chez la plupart des individus souffrant d’alopécie aréata, les cheveux tombent localement, et repoussent en l’espace d’un à deux ans. Il s'agit ici d'une forme irrégulière de perte de cheveux, qui fait apparaître de petites plaques chauves, rondes, d'un diamètre avoisinant 2,5 à 5 cm, réparties sur toute la surface du crâne. Parfois, les cheveux repoussent à un endroit et vont tomber à un autre. En cas d’alopécie aréata totalis – celle-ci ne survient que chez un pourcentage réduit de patients – c'est la totalité des cheveux et des poils, qui tombe. Généralement, cette chute se limite aux cheveux, mais dans certains cas, il s’agit d’une alopécie aréata universalis. Dans cette variante, la totalité des poils tombe, y compris, par exemple, les sourcils, la barbe ou les poils pubiens. L’alopécie aréata est vraisemblablement une maladie du système immunitaire, où le corps attaque lui-même les cheveux de façon destructrice, et parfois définitive. L'organisme considère en quelque sorte les cheveux comme un corps étranger, et les rejette. Dans de nombreux cas, l’alopécie aréata est un processus irréversible impossible à soigner, notamment lorsqu'elle survient dans l’enfance, ou que le patient souffre d’autres maladies du système immunitaire (maladies thyroïdiennes, vitiligo, allergies, etc.).

Dr. Feriduni
Invest in your hair; it's the only crown you can't take off