Alopécie androgénétique chez hommes

La calvitie de type masculin, ou alopécie androgénétique, est la forme la plus fréquente de la chute de cheveux permanente. Cette forme de calvitie est la plupart du temps héréditaire chez les hommes. Près d'un tiers des hommes entre 25 et 40 ans lutte contre la chute de cheveux. L’alopécie androgénétique masculine est évaluée en fonction du degré de calvitie selon la classification de Norwood Hamilton (voir image ci-dessous). Cette dernière permet de déterminer à quel stade se trouve la calvitie. Chez les hommes, cette calvitie débute en général au niveau de la ligne capillaire à hauteur des paupières, aux fameuses « tempes dégarnies » et au sommet du crâne. La plupart du temps, elle s’élargit jusqu’à ce qu’il ne reste plus au final qu’une simple « couronne » de cheveux.

Classification de Norwood Hamilton

La responsable de cette calvitie est la dihydrotestostérone (DHT en abrégé). Elle est synthétisée par l’action d’une enzyme, la 5-alpha-réductase, sur l’hormone masculine testostérone. Chez de nombreux hommes, ce sont surtout les cheveux du vertex qui sont particulièrement sensibles à cette hormone. La phase de croissance du cheveu est réduite, et le cheveu tombe prématurément.

    Dr. Feriduni
    Invest in your hair; it's the only crown you can't take off