Alopécie androgénétique chez femmes

 

Bien que l'alopécie androgénétique soit en général caractérisée comme la forme masculine de la calvitie, les femmes peuvent tout aussi bien en être affectées. L’alopécie androgénétique chez les femmes est évaluée selon la classification de Ludwig (voir image ci-dessous).

Classification de Ludwig

L’alopécie androgénétique féminine est caractérisée par une chevelure qui s’éclaircit, tout en se concentrant souvent exclusivement sur le dessus de la tête. L’alopécie androgénétique féminine n’est que dans de rares cas le signe d’une maladie latente, et n’apparaît en général qu’à la ménopause. Si elle survient chez une femme avant la ménopause, l’alopécie androgénétique peut être provoquée par une perturbation du taux hormonal. Dans ce cas – notamment en cas de pilosité excessive et d’acné – il convient de procéder à un examen d’endocrinologie, afin de pouvoir déterminer la cause de la perte de cheveux. Contrairement aux autres formes de chute des cheveux, l'alopécie androgénétique est un processus irréversible : les cheveux tombés ne repousseront plus jamais.

Dr. Feriduni
Invest in your hair; it's the only crown you can't take off