Mega dense packing et la philosophie One session

La densité capillaire ne varie pas uniquement de personne à personne, mais également en fonction de l'endroit sur la tête, ce qui constitue un point crucial, dès lors qu'il est question d’obtenir une densité capillaire la plus naturelle et esthétique possible, par le biais d'une greffe capillaire. La conséquence logique de ce savoir est qu'une FUT réussie dépend en grande partie de la densité capillaire obtenue. Le nombre de greffons n'est pas nécessairement ce qui compte le plus pour l'aspect, mais bien, plutôt, la perception esthétique et harmonieuse de l'ensemble, laquelle est d'une importance capitale.

Low, medium ou maximum density: une décision individuelle

Le chirurgien joue avec la densité des cheveux, afin d'utiliser les cheveux donneurs le plus judicieusement possible et d'obtenir simultanément un très grand naturel. Cette approche du naturel varie en fonction des patients et prend en compte trois aspects :
  • Les possibilités apportées par les circonstances et par les cheveux donneurs
  • La chute de cheveux ultérieure apportée par l'âge, car finalement, la zone donneuse doit maintenir son aspect esthétique et naturel à long terme
  • Le concept général défini auparavant

 

La technique moderne du prélèvement des follicules et de ladite transplantation permet d'obtenir des résultats très naturels et esthétiques : les racines pilaires et les groupes de cheveux pouvant être transplantés aident à obtenir ce résultat naturel. La densité capillaire joue ici un rôle essentiel. En effet, c'est grâce à elle que l'on obtient ce naturel. Mais la réussite d'une FUT dépend également d'autres facteurs à ne surtout pas négliger : l'épaisseur, la couleur, la structure des cheveux, le nombre de cheveux dans chaque follicule et le nombre de cheveux donneurs. « Mega dense packing » désigne la densification d'unités folliculaires dans une certaine zone donneuse – en un seul traitement et sans effet négatif ultérieur sur l'apparence. Contrairement aux greffes capillaires du passé, il est possible de préparer et d'optimiser des unités isolées pour la greffe d'unités folliculaires, et de les introduire dans de minuscules ouvertures (incisions), de manière à pouvoir placer les follicules très proches les uns des autres, en une à quelques manipulations seulement. Ce qui signifie que la densité capillaire obtenue a un aspect bien plus naturel et que le patient n'a pas besoin de subir plusieurs interventions.

Dr. Feriduni
Your hair is 90% of your selfie